Baisser de rideau sur le trajet du tram, encore et encore ...

lundi 22 février 2010
par  Bruno Poterie, ConsulTram
popularité : 14% Enregistrer au format PDF

Cette fois-ci, c’est rue Létanduère, ou les travaux de réseaux ne sont toujours pas terminés, et de loin, qu’une enseigne vient de fermer, le fleuriste près de la place Lafayette. Clairement, c’est la disparition du passage plus la grosse difficulté de se garer qui en est la cause.

Depuis le début du projet tram, ce sont donc, dans cette seule rue :

  • 5 commerces qui ont disparus, dont 2 réaménagés en habitation ou garage
  • 1 commerce qui a fermé pour retraite mais ne trouve toujours pas repreneur du local
  • 1 commerce qui a du cesser une partie de ses activités (restauration de midi)

sans compter la pharmacie qui a dû se déplacer, pas très loin mais quand même, pour ne pas mourir. On objectera que la disparition des commerces entre centre et extérieur est une réalité partout, et une partie est sans doute imputable à la crise ou aux aléas du commerce, mais là ça fait beaucoup. Ou sont les belles promesses de prospérité amenée par le tram, ou sont celles d’accompagnement et d’aide aux commerçants ? Un tram qui passera dans des rues de plus en plus vides, quel intérêt ?